Le génocide cambodgien – Soko Phay

Pour ce premier épisode de MAGMA, Clémence Hacquart tend son micro à Soko Phay.

Née dans le Cambodge des années 70, Soko passe les premières années de sa vie dans un pays ravagé par le régime communiste radical des Khmers Rouges.

Connu comme l’un des pires massacres du XXe siècle, le bilan du génocide cambodgien s’élève à près de deux millions de morts. Au moment des premières déportations, la famille Phay parvient à obtenir le statut de réfugié politique et démarre une nouvelle vie en France.

Dans cet épisode, Soko évoque le souvenir de ce pays détruit, elle raconte son exil et son intégration.
Tiraillée entre le devoir de mémoire imposé par un père strict et ses envies de jeune femme parisienne, Soko passe son adolescence à chercher ce qui la définit. 

Aujourd’hui maître de conférences en théorie des arts à l’Université Paris 8, c’est dans la recherche et la connaissance que Soko Phay est parvenue à s’accomplir et à trouver du sens dans ce qu’elle a vécu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s